La kinésithérapie permet aux patients d’être mieux suivis que jamais, non seulement en raison du progrès des techniques de traitement et de l’élargissement considérable du champ professionnel, mais surtout grâce à la coopération interdisciplinaire. Les kinésithérapeutes qualifiés sont devenus des partenaires importants des médecins, en parallèle des ergothérapeutes, des podoétiologues, des orthophonistes et des psychothérapeutes.

 

Notre équipe de soignants ne dispose pas seulement d’une formation complète et qualifiée, mais s’efforce également de mieux cibler et adapter le traitement à chaque patient grâce à une communication interdisciplinaire continue.

L’élaboration du bilan de kinésithérapie

Le bilan est réalisé à partir d’une anamnèse précise et d’une analyse fonctionnelle de tout le corps ainsi qu’à partir d’un examen spécifique des régions à l’origine de vos symptômes.

Nous discuterons ensuite avec vous des résultats de l’examen ainsi que de notre plan de traitement et des propositions de traitement que nous jugeons adaptés à votre problématique.

Notre bilan est très différent de celui réalisé par les spécialistes et médecins généralistes et ne fait pas partie du système légal de sécurité sociale. Il ne peut donc pas être facturé dans le cadre d’une ordonnance.

Conseil en kinésithérapie

Brèves informations ou instructions sur toutes vos questions concernant la santé

Praticien de santé

Le praticien médical sectoriel permet l’exercice de la médecine limité au domaine de la kinésithérapie.

D’ordinaire, c’est en premier lieu le médecin, lors du premier passage, qui délivre une ordonnance de kinésithérapie au patient. Grâce à une qualification complémentaire du praticien sectoriel de la kinésithérapie, le diagnostic peut être effectué par le kinésithérapeute. Des traitements peuvent alors être effectués sans prescription médicale.

Variabilité du rythme cardiaque

L’état de santé décrit la « capacité fonctionnelle » de l’organisme dans son ensemble, sa constitution, sa performance et sa capacité de régénération.

La mesure de la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) nous permet d’analyser la capacité d’adaptation et l’état de forme de l’organisme.

Un rythme cardiaque variable indique un bon état de santé, mais un pouls constant doit être considéré comme un signal d’avertissement. En mesurant le rythme cardiaque sur 24 heures, nous pouvons visualiser de légères différences dans la fréquence cardiaque.

Après évaluation et analyse, un entretien a lieu. L’objectif est l’organisation d’une thérapie et d’un entraînement individuels et adaptés ainsi que l’optimisation et l’aménagement des activités du quotidien.